Archives mensuelles: décembre 2018

La Jpro 2019, c’était le 29 janvier dernier…

Près de 170 participants étaient là; merci à tous pour la richesse des échanges!
Les traces seront en ligne prochainement.

On ne se décrète pas équipe, on fait équipe, jour après jour. Approfondir, croiser, confronter, partager et multiplier les pratiques et les ressources de chaque travailleur: le trajet est passionnant mais il n’a rien d’un long fleuve tranquille…
Alors que la dernière rencontre de la Plateforme d’Échange et de Partage était l’occasion de creuser la question du partage du projet du Centre culturel au sein de l’équipe (les traces seront en ligne prochainement), l’édition 2019 de la Jpro a mis à l’honneur les différents métiers des Centres culturels dans leur richesse et leurs spécificités – sans oublier toutefois certaines questions plus transversales.

Au cœur du programme, un menu varié d’ateliers de travail partagé, en petits groupes, selon des méthodes participatives, avec des intervenants compétents et proches de notre secteur … Merci à tous les partenaires qui ont contribué à la richesse de la journée!

En attendant de découvrir les traces de la journées, n’hésitez pas à relire le programme de la rencontre.

APE: lettre ouverte au députés

Saurez-vous apaiser nos inquiétudes?

Le 29 novembre 2018

Lettre ouverte aux députés des parlements
de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Réforme APE :
Vers une mise à mal des emplois du non-marchand et de l’action professionnelle des Centres culturels ?

Mesdames et Messieurs les députés,

Vous serez bientôt amenés émettre un vote sur le projet de décret qui prévoit une refonte totale des Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) pour instaurer une subvention unique forfaitisée et, au terme d’une période transitoire, un transfert des budgets aux différents ministres fonctionnels.
C’était une demande des secteurs du non-marchand de garantir et de consolider la qualité de leurs services et de leurs actions au bénéfice des populations en sortant ces aides qui leur ont été octroyées de manière plus ou moins structurelle dans le courant des années précédentes d’une logique de remise à l’emploi, avec ce que cela génère en termes d’obligations et de justifications.
C’était certes une demande des secteurs mais qui était assortie de conditions : neutralité budgétaire (pas de pertes pour les associations), transition douce et concertée, stabilisation du nouveau dispositif, etc. Continue reading →