Atelier 3 : Questionner l’organisation du travail

Intitulé complet : « Démocratie culturelle et organisation du travail en équipe »

Avec: Mathias Melaerts (Fondation Marcel Hicter), Lucien Barel (Les Chiroux, Centre culturel de Liège)
Animateur : à confirmer

L’entrée en vigueur du décret de 2013 a impulsé de nouvelles dynamiques dans notre secteur, à plusieurs niveaux. Il est encore tôt pour mesurer pleinement les résultats de ces changements mais leurs premiers effets se font déjà sentir. Parmi ceux-ci, la Fondation Marcel Hicter (FMH) s’est notamment intéressée aux évolutions dans l’organisation des équipes et la gouvernance des Centres culturels.

La procédure décrétale pour définir le projet d’action du Centre culturel, invite-t-elle à de nouvelles relations et pratiques et à une nouvelle division du travail ? Si oui, lesquelles ? Quelle traduction des principes de la démocratie culturelle à l’intérieur des Centres culturels ?

Pour y voir plus clair, la FMH a réalisé une étude de cas avec le Centre Culturel des Chiroux à Liège.
A l’occasion de cet atelier, Mathias Mellaerts présentera les résultats de cette étude. Lucien Barel et un collègue des Chiroux apporteront leur témoignage.
Ensemble, ils accompagneront les participants dans un travail exploratif pour repenser l’organigramme de leur Centre culturel au sens d’une plus grande horizontalité et d’une plus grande transversalité entre les domaines d’intervention du Centre culturel.

Inscrivez-vous jusqu’au 17 janvier en complétant le formulaire ci-dessous.

Ou retournez au menu complet des ateliers ou au programme de la journée avec les informations pratiques.

Attention : 20 participants maximum !
En cas d’affluence, les inscriptions des professionnels du secteur des Centres culturels seront considérées comme prioritaires.
Votre inscription vous engage au paiement de la participation financière. Pensez à nous prévenir le plus tôt possible en cas de désistement!

Les informations partagées via ce formulaire serviront uniquement à des fins liées à l’organisation de la Jpro2020. L’ASTRAC respectera leur caractère confidentiel et ne les communiquera en aucun cas à des tiers. À tout moment, il est possible de demander de connaître les différentes données dont l’ASTRAC dispose à votre égard, de faire changer, transférer ou supprimer ces données.