Bouger les lignes – 2

 Investissons les espaces de concertation!

Avec l’opération Bouger les lignes, la Ministre de la Culture, Joëlle Milquet, invite les acteurs de la culture à réfléchir avec elle aux orientations des « politiques culturelles du XXIe siècle ».

Après sa présentation, le 19 janvier dernier, des grands axes de changement des politiques culturelles, en réponse aux évolutions de la société (consultez notre rapport ici), Joëlle Milquet, Ministre de la Culture, a lancé officiellement l’opération Bouger les lignes, le 28 février dernier, dans le cadre de la Foire du Livre à Tour et Taxis.
Une « concertation prospective pragmatique » est mise sur pied à travers six coupoles de concertation chargées de produire des propositions pour établir des nouveaux plans d’actions durant la législature.

Ces six coupoles, chacune constituées d’ateliers thématiques, spécifiques sont:

  • la coupole « Artistes au centre »
  • la coupole « Alliance culture-école »
  • la coupole « Démocratisation culturelle et diversité culturelle »
  • la coupole « Plan culturel numérique »
  • la coupole « Entrepreneuriat culturel »
  • la coupole « Nouvelle gouvernance des politiques culturelles »

La coupole « Artistes au centre » a été lancée avec priorité.
La Ministre a présenté, à Tour et Taxis, son organisation concrète, les ateliers thématiques,  les protagonistes et les questions-clé à traiter.
Les premiers rendez-vous de cette coupole sont le lancement des ateliers Diffusion de l’offre culturelle et Aide à la création et accompagnement des artistes, respectivement les 20 et 23 mars, au PointCulture Bruxelles.
Des informations plus détaillées sont à relire ici ou dans le communiqué de presse du Cabinet de la Ministre Milquet du 28 février.

L’ensemble des coupoles sont coprésidées par deux personnes issues du secteur et ont chacune un comité d’accompagnement composé des responsables de leurs différents ateliers respectifs, ateliers qui seront coanimés par un opérateur culturel et un artiste. Les ateliers et coupoles travailleront à partir d’un cahier des charges qu’ils auront la liberté de compléter, définiront leurs propres méthodes participatives et fixeront leur calendrier de travail. Celui-ci comprendra des réunions de travail, mais éventuellement aussi d’autres activités comme celle de susciter des contributions écrites ou d’organiser des forums « grands public ».
Un comité de pilotage auquel participeront les coprésidents des coupoles accompagnera et coordonnera l’opération.

La Ministre invite l’ensemble des acteurs culturels à participer aux activités et réunions des ateliers qui se tiendront dans les PointsCulture.
Les inscriptions se feront via le site www.tracernospolitiquesculturelles.be qui servira également à publier l’agenda des ateliers, les lieus des réunions et les informations sur l’état d’avancement des travaux. Chacun pourra également y déposer des contributions libres ou répondre aux questions posées.

L’ASTRAC participera activement à un maximum d’activités proposées et suivra de près l’ensemble des chantiers afin de pouvoir y relayer les attentes et les aspirations des équipes des Centres culturels. Nous ne pouvons que vous encourager à investir les espaces de concertation qui nous sont proposés.

Nos positionnements se dessineront:

  • à partir des valeurs et méthodes des Centres culturels, telles qu’elles sont traduites dans le nouveau décret notamment;
  • soucieux de contribuer à alléger les pressions et l’insécurité qui caractérisent le quotidien d’un nombre croissant de nos équipes, comme celles de bien d’autres institutions culturelles;
  • dans un esprit de solidarité avec les autres acteurs de la culture: artistes, créateurs et autres professionnels de tous les métiers et de toutes les institutions, tous secteurs confondus;
  • et, enfin en dialogue avec l’Association des Centres culturels et les autres acteurs du champ fédératif.

Nous préparons la mise en réseau des représentants du secteur qui s’impliqueront dans l’opération.

N’hésitez pas, à l’aide du formulaire ci-dessous ou par tout autre moyen, à nous communiquer votre participation éventuelle aux ateliers ainsi que toutes vos observations et suggestions qui pourront nourrir nos stratégies pour contribuer aux choix politiques ou pour y répondre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *