La réforme APE nous inquiète!

L’ASTRAC a participé à la manifestation organisée le 25 juin dernier par la CNE et la FGTB wallonne.

La réforme APE préparée par le Ministre Jeholet est source de vives inquiétudes dans les différents secteurs du non-marchand, à la fois chez les travailleurs et les employeurs.

L’ASTRAC a participé à la rencontre organisée à Sambreville le 15 juin dernier, rencontre d’information mais aussi de confrontation des positions des différentes parties impliquées dans ou impactées par la réforme.
Nous n’en sommes pas sortis rassurés!

Nous ne sommes pas opposés à un transfert des moyens et des emplois APE aux ministres « fonctionnels », mais celui-ci doit se concrétiser dans de bonnes conditions, assurant la pérennisation de la professionnalisation de nos secteurs, et garantissant de bonnes conditions de travail pour les tous professionnels concernés.
Or, ce n’est pas le cas aujourd’hui!

Les aides APE accordées aux Centres culturels concernent presque 50% des emplois des Centres culturels wallons. Dans l’ensemble des secteurs du non-marchand, ce sont quelque 60.000 emplois qui seront touchés.
Il est important de témoigner solidairement de nos inquiétudes et de notre opposition au projet dans sa forme actuelle.

C’est ce qu’on fait les presque 10.000 participants à la manifestation de ce lundi 25 juin à Namur.

Le tract des organisations syndicales est à relire ici.
Vous pouvez aussi relire notre brève du 19 juin pour mieux connaître nos interrogations sur la réforme.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *