« L’analyse partagée et au delà ? »

Compte rendu, traces, outils et conseils de lecture suite à l’atelier organisé le 9 novembre 2017 à Perwez

Téléchargez le rapport en format pdf.

Rappel des questionnements et objectifs de l’atelier
Selon le décret du 21 novembre 2013, « les populations participent activement à la définition, la gestion et l’évaluation de l’action mise en œuvre par la Centre culturel ». Depuis son entrée en vigueur, des processus d’analyse partagée ont été menés ou sont en cours dans les différents lieux du secteur, parallèlement à des démarches pour renouveler les instances – le tout en lien avec le travail de préparation d’une demande de reconnaissance.
Après cet effort important – excessif selon certains – et au-delà des exigences juridico-techniques, quelles sont les possibilités pour maintenir et pérenniser les dynamiques participatives engagées ? Dans le cadre des projets ? Dans le cadre des différents organes de participation ? Quels dispositifs participatifs pour faire quoi, pourquoi ?
Un atelier pour échanger des expériences, analyser nos pratiques et interroger nos mécanismes, pour chercher des réponses partagées aux questions qu’ils soulèvent.

Participants inscrits
Pierre ANTHOINE (CC Tubize), Anne-Laure BECHET (CC Le Roeulx), Thibaut BROHET (CC Perwez), Justine CONSTANT (Coordination liégeoise), Céline D’AMBROSIO (ACC), Justine DANDOY (CCAHuy), Alice DE PAUW (CCBW), Emilie DEFECHE (CC Nassogne), Marie-France DENIS (Beau Canton – CC Chiny et Florenville), Magali DEREPPE (Maison culturelle Ath), Murielle FRENAY (Jupiculture – CC Jupille et Wandre), Christelle GHIN (CC Waterloo), Jean-Pierre HOUET (CC Engis), Benjamine HUYGHE (CC Welkenraedt), Rachel JANS (CC Marchin), Amik LEMAIRE (CC Jette), Aurélie LEURIDAN (CC Jodoigne), Nathalie LOURTIE (CC Ittre), Pascal MARLIER (CC Thuin), Marie MALAVASIE (Intensification liégeoise – 4 CC), Sandrine MATHEVON (Jacques Franck – CC Saint-Gilles), Bernard MICHEL (CC Fosses-la-Ville), Bernard MOTTET (CC Rossignol-Tintigny), Emmanuel PAŸE (CC La Nethen), Chloé PEVENASSE (CC Gerpinnes), Alain ROLY (CC Thuin), Julie-Anaïs ROSE (CC Waterloo), Alain THOMAS (CC Bertrix), Georges VENTURINI (CC Couvin), Stéphanie WEISSER (La Villa – CC Ganshoren)

Autres participants
Vincent BERTHOLET (Inspection FWB), Liesbeth VANDERSTEENE (ASTRAC)

Animation : Fanny THIRIFAYS (PERiFERIA)
Prise de notes : Justine DANDOY (CCAHuy et ASTRAC)

Periferia est une association reconnue comme opérateur d’éducation permanente qui depuis 15 ans mène des projets pour une société plus participative, plus démocratique.
Au fil des années, l’équipe, les projets et les modes d’action se sont diversifiés : les livrets et rencontres « Capacitation citoyenne », les budgets participatifs à Charleroi, la « Fabrique de Liens Citoyens « à Verviers, les « Quartiers Durables Citoyens » à Bruxelles, le budget citoyen à Olne, la construction d’une politique culturelle partagée à La Louvière, la « Fabrique de Savoirs et de Solutions » à Charleroi, la « Banque de richesses citoyennes » à Liège, l’accompagnement de projets de rénovation urbaine, la
réflexion sur les enjeux de la participation avec les PCS wallons…
Periferia a aussi accompagné quelques Centres culturels dans la mise en place de processus liés à leurs analyses partagés (« Le Fourquet » à Berchem, le Centre culturel de l’Arrondissement de Dinant, le « Central », Centre culturel de La Louvière).

Conclusions de l’atelier

Les points qui suivent représentent les conclusions du point de vue de l’ASTRAC, formulées par Liesbeth Vandersteene sur la base de ses observations lors de l’atelier, la synthèse des échanges présentée par Fanny Thirifays en plénière de clôture de la rencontre et les notes prises par Justine Dandoy.
Il ne s’agit donc aucunement d’un rapport « objectif » ou « exhaustif » des échanges.

  • Nous ne sommes pas bien loin dans nos réflexions et nos pratiques en matière de pérennisation des « nouvelles » formes de participation engendrées par le décret.
  • Une multitude d’initiatives et de dynamiques participatives ont vu le jour en lien avec les premières expériences d’analyse partagée mais dans pas mal de lieux, celles-ci ressemblent plus à des projets « ponctuels » qu’à des processus susceptibles d’évoluer vers une dimension permanente de l’action du CC.
  • Faut-il faire de l’analyse partagée une action permanente, en y sacrifiant éventuellement d’autres activités? Tout le monde n’en est pas convaincu.
  • Pour diverses raisons, l’atelier n’a pas vraiment permis de partager les expériences qui existent dans ce sens ou en lien avec la mise en place de conseils d’orientation avec un fonctionnement durable, ou sur d’autres initiatives encore – même si quelques clés pour pérenniser la participation ont bien été identifiées.
  • Il faudra sans doute commencer par résoudre la question de la traduction des conclusions de l’analyse partagée dans des actions qui tiennent la route, malgré le contexte budgétaire difficile. Idem pour la question des réorganisations qui seront nécessaires au sein des équipes afin de pouvoir faire face à la nouvelle charge de travail.
  • Un important effort sera nécessaire pour faciliter la compréhension du nouveau jargon et de la méthodologie conceptuelle et pointue du secteur – qui à l’heure actuelle ont tendance à nous éloigner à la fois des populations, des partenaires et de bien d’autres interlocuteurs existants et potentiels. Ce travail devra se faire au niveau de la FWB afin d’éviter des « vulgarisations » divergentes.
  • Une belle unanimité semble exister au sein du secteur quant au sens et aux bienfaits de la participation et il est important – malgré l’effet quelque peu déstabilisant du nouveau décret sur les équipes – d’être conscient, en tant que professionnel en Centre culturel, de son « bagage historique » et de ses compétences professionnelles pour la susciter et l’accompagner.
  • Cela ne veut pas dire camper sur une position conservatrice. Le décret est une belle occasion pour oser le changement, notamment en matière de participation. Mais ce changement ne doit pas se faire d’un jour à l’autre. La FWB encourage les CC à expérimenter et semble prête à accepter les échecs, pour autant que les injonctions procédurales du décret soient respectées…

Fanny Thirifays s’est appuyé sur une présentation en PowerPoint pour animer l’atelier. N’hésitez pas à le consulter, avec sa note explicative, et à le partager.

Pour approfondir les réflexions

Outils partagés par Periferia à la suite de la rencontre

3 publications sur l’évaluation

Sur « l’injonction à la participation »

Sur le soutien, l’appui à des initiatives citoyennes

Autres conseils de lecture

Réflexions sur le sens de la participation

Sur la participation au Centre culturel dans le cadre de l’analyse partagée

Téléchargez le rapport en format pdf.
Retour à l’aperçu des traces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *