Le point sur la « Plateforme socioculturelle »

Une Plateforme intersectorielle a été créée au printemps 2015.
Elle rassemble aujourd’hui dix fédérations issues de différents secteurs de la culture, « socioculturels » pour la plupart: l’AAFB, l’ACC, l’APBD, l’ASTRAC, ASSPROPRO, la FEDD, la FESEFA, la FIBBC, la FPCEC et MSW.

Son premier objectif – mettre en place une concertation structurée avec la Ministre de la Culture – est en cours de réalisation : un calendrier de rencontres bimensuelles entre la Plateforme et la Ministre a été défini, à côté de processus de concertation sectoriels spécifiques.

Le deuxième objectif de la Plateforme est une sensibilisation large aux difficultés de nos secteurs dans le contexte politico-économique aujourd’hui afin d’initier, avec les différents niveaux de pouvoirs concernés une réflexion transversale sur des solutions de consolidation mais aussi sur une définition partagée du rôle de nos secteurs dans la société face aux énormes enjeux qui s’imposent.
Une première étape a été franchie dans ce contexte avec l’audition des membres de la Plateforme par la Commission culture du Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le 12 novembre dernier.
Suite à cette audition, la Commission s’est engagée à préparer une résolution parlementaire en soutien aux secteurs socioculturels. Les travaux de rédaction de cette résolution sont en cours aujourd’hui et la Plateforme y est associée.

En parallèle aux préparations de cette audition, la Plateforme avait transmis aux membres du Gouvernement ses recommandations en vue du Conclave budgétaire, en alarmant sur les risques d’une nouvelle réduction des subventions et d’une logique de financement à court terme basé sur des appels à projets.

Elle avait en outre lancé un appel pour une participation pleine et entière des secteurs qu’elle représente au processus Bouger les lignes, suivi par une réaction au rapport intermédiaire de la Coupole Artiste au Centre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *