19/3 – retour et suivi

objet: journée de mobilisation du 19 mars – retour et suivi
date: 26 mars 2018

Chers amis des Centres culturels,
Bonjour à toutes et à tous, 

Certains d’entre vous ont déjà été informés, via nos collègues de l’ACC, du déroulement et des résultats de la journée de mobilisation à l’occasion de l’audition parlementaire du lundi 19 mars.
Nous tenons par cette brève à vous donner un petit retour du point de vue de l’ASTRAC, et surtout à partager ces informations avec un maximum de travailleurs de notre secteur directement.

Vous le savez, l’objectif de la journée de lundi était de tirer la sonnette d’alarme sur les difficultés du secteur suite au financement réduit et à l’application confuse du décret de 2013.
Une bonne trentaine de professionnels en Centres culturels et plusieurs sympathisants étaient présents dès lundi matin, pour assister à la rencontre avec la presse au Centre culturel Jacques Franck; la délégation du secteur au Parlement de la FWB, l’après-midi, était tout aussi importante.

Les deux organisations représentatives ont pu exposer les menaces qui pèsent sur les institutions et évoquer le malaise des équipes. La presse avait largement répondu présente et continue à relayer les revendications du secteur.
Ces revendications – que vous pouvez relire dans leur intégralité ici – ont également été présentées aux élus et à la Ministre Alda Greoli qui a assisté à la Commission. 

Les échanges avec les parlementaires ont permis de présenter plus en détail la situation du secteur. Les groupes politiques ont été unanimes à exprimer leur attachement aux Centres culturels en tant qu’acteurs de société.

La Ministre Greoli quant à elle a répondu:

  • qu’elle reste attaché au postulat de départ du scénario de financement du décret tel qu’appliqué aujourd’hui: permettre avant tout au plus petits Centres culturels d’accéder à la subvention « de base » de 100.000 euros;
  • qu’elle ne s’oppose pas à l’idée de rouvrir les réflexions avec le secteur sur certains éléments de ce scénario afin d’améliorer les perspectives pour les autres Centres culturels;
  • qu’elle fera du financement des extensions territorialesune priorité, dans la mesure où les moyens le permettront après l’application du scénario en vigueur;
  • qu’elle s’attèlera à indexer les subventionsdes Centres culturels en 2018;
  • que des solutions seront apportées pour que les « nouveaux » Centres culturels puissent bénéficier du Décret Emploi;
  • que les dossiers en Arts de la Scène introduits par des Centres culturels qui avaient été mis en attente sont aujourd’hui débloqués, pour permettre, le cas échéant, de financer rapidement les projets en question.

C’est donc avec espoir que nous sortons de cette audition, tout en restant sur nos gardes quant à l’épuisement financier et moral qu’affrontent plusieurs Centres culturels.
Avec l’ACC, nous reprenons contact cette semaine avec le Cabinet de la Ministre pour demander d’organiser la relance de la concertation.
Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant.
N’hésitez pas à nous contacter si vous souhaitez obtenir de plus amples informations. Nous pouvons également partager une petite revue de presse.

Et enfin, nous tenons à remercier tous ceux qui ont contribué à faire en sorte que ce signal d’alarme ait pu trouver un maximum de résonance. Merci tout particulièrement à nos collègues de l’ACC et au Centre culturel Jacques Franck pour la collaboration fructueuse. 

Bien cordialement, 

L’équipe de L’ASTRAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *