Brève du réseau 2015-9: Nouvelles de fin de saison

2015-9

Objet: Nouvelles de fin de saison
Date: 3 juillet 2015

Chers collègues, professionnels en Centres culturels, chers amis du secteur,
Bonjour à toutes et à tous,

De l’eau est passée sous les ponts depuis la rencontre du 19 mai à Huy; plusieurs d’entre vous nous ont fait parvenir depuis lors leurs commentaires et desiderata. Témoignages d’inquiétude profonde, d’accablement, de colère, mais aussi de grand courage, d’inventivité et de détermination pour défendre les valeurs et l’action des Centres culturels. Recherche de réponses, d’assurance mais aussi soif d’action, envie de changement, expressions de solidarité pour affirmer les enjeux d’une société qui défend la culture comme un droit et une nécessité.
De notre côté non plus, nous ne sommes pas restés inactifs. Voici quelques nouvelles de fin de saison – certains d’entre vous en ont déjà reçu par le biais du courrier estival de l’ACC ou venant en direct de la Ministre Joëlle Milquet.

– – – solidarité des secteurs socioculturels  – – –

La journée du 19 mai nous a permis de croiser nos regards avec les secteurs des CEC et de la Lecture publique. Dix jours plus tard, une plateforme intersectorielle a été initiée, rassemblant pas moins de huit organisations représentatives et fédératives issues des secteurs de la Lecture publique, des CEC, des Musées wallons, de l’Education permanente, des Programmateurs professionnels et des Centres culturels (l’ACC et l’ASTRAC) autour d’une série de constats partagés.
Cette plateforme a immédiatement mis en œuvre quelques premières initiatives de sensibilisation aux difficultés partagées par les acteurs socioculturels et « proches »: impasse budgétaire, manque de communication, flou décisionnel, absence de concertation.
Une demande d’audition devant le parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a été adressée à la Commission Culture; elle a donné lieu à des débats houleux le 11 juin dernier suite à la décision des partis de la majorité de ne pas organiser cette audition avant les vacances parlementaires. Vous avez peut-être pris connaissance des échos faits par la presse.

Entre temps, la Ministre Joëlle Milquet avait invité nos organisations à la rencontrer, collectivement.
Le 15 juin dernier, nos fédérations réunies ont ainsi pu exprimer devant la Ministre leurs inquiétudes et aspirations partagées. Celle-ci y a répondu par certains engagements, notamment quant à:
– son rôle pour sensibiliser ses collègues régionaux et fédéraux aux menaces qui planent sur les emplois dans nos secteurs suite aux réformes envisagées pour les APE et ACS;
– la nécessité de revoir les méthodes de l’opération Bouger les lignes;
– la pérennisation du dialogue entamé, à la fois avec chaque secteur et avec les secteurs réunis.
A la suite de cette rencontre, des rendez-vous sectoriels ont été fixés – une  partie de ceux-ci a été reportée suite aux différentes affaires à gérer dans l’urgence ces dernières semaines par le Cabinet Milquet, mais la rencontre avec les représentants des Centres culturels a bien pu avoir lieu (voir plus loin).

– – – application du décret du 21 novembre 2015 – – –

La perspective d’une application non financée en 2015 et 2016 du décret relative aux Centres culturels, annoncée au secteur par Thomas Prédour le 19 mai dernier, a été traduite dans le courant des semaines passées dans un projet de décret-programme qui sera soumis au parlement à la mi-juillet.
Ce projet était le principal sujet abordé le 19 juin dernier, lors de notre deuxième rendez-vous avec la Ministre Milquet, rendez-vous pour lequel l’ACC et l’ASTRAC étaient accompagnées par Marc Baeken en tant que président de la 3C. Nous y avons exploré avec la Ministre des hypothèses pour protéger, dans le contexte actuel d’insécurité et de fragilisation de notre secteur, à la fois le nouveau décret et les 115 institutions reconnus tout en favorisant un climat propice aux dynamiques de transition.
Cette fois aussi, nos arguments semblent avoir été entendus. Sans pouvoir revenir sur le gel du financement des Centres culturels, la Ministre a exprimé sa volonté de dégager, dans la mesure du possible, des marges pour une « réelle » application du décret dès 2017.
Dans un courrier adressé aux Centres culturels daté d’aujourd’hui, la Ministre Milquet confirme de manière formelle l’application du nouveau décret à budgets figés en 2015 et 2016 et les informe de sa décision de faire du décret le seul référentiel des contrats-programmes en cours.
Beaucoup de questions concernant les impacts de ces mesures restent sans réponse aujourd’hui – notamment celle du sort réservé aux demandes de reconnaissances introduites en septembre dernier – et la définition d’une trajectoire budgétaire pour notre secteur à partir de 2017 semble tout sauf résolue.
Nous le regrettons vivement et nous espérons pouvoir contribuer à accélérer la clarification des perspectives pour les Centres culturels – voire à les améliorer! Le courrier de la Ministre en tout cas se termine par l’engagement d’associer les organisations représentatives aux réflexions sur les projets d’avenir.

– – – avenir de l’action fédérative des Centres culturels – – –

Le 19 juin, nous avons également pu aborder brièvement avec la Ministre la question de l’avenir de l’ACC et de l’ASTRAC, question que nous avions soumise à nos membres lors de notre AG du 19 mai – un bref rapport des échanges peut être consulté à la fin du projet de PV.
A la suite de ces échanges, nous avons été invités par la Ministre à mener une réflexion quant à l’« intégration » de nos asbl à l’horizon 2017. Nos conventions ont été prolongées d’un an dans l’attente des résultats de cette réflexion.
Tous vos commentaires sur l’hypothèse d’un regroupement ACC-ASTRAC sont les bienvenus!

– – – et demain – – –

Nous sommes restés en contact étroit avec les représentants des secteurs voisins pour poursuivre la concrétisation d’actions communes.
Parmi celles-ci, la rédaction d’un Appel commun pour la relance de la concertation avec le politique, appel qui sera divulgué par les différentes fédérations signataires (rejointes dernièrement par l’Association des Archivistes francophones de Belgique).
Nous vous invitons à le relayer sans modération auprès de tous vos contacts susceptibles de s’y intéresser et notamment au sein de vos instances et auprès de vos contacts presse locaux!
Nous préparons également une contribution commune aux travaux de la coupole « Artistes au centre » de l’opération Bouger les lignes. L’ASTRAC coordonnera la compilation des différents apports au sein d’un argumentaire partagé.
Contactez-nous si vous souhaitez nourrir ce travail de vos idées ou vos propositions sur les relations des Centres culturels aux artistes et aux pratiques artistiques au sens large.
D’autres actions communes sont envisagées ou déjà en cours de lancement ; nous ne manquerons pas de vous tenir informés et de vous associer à leur concrétisation.

A côté de ces investissements pour défendre la culture, l’ASTRAC poursuivra dans la saison qui s’annonce son action pour mettre en réseau les équipes et les professionnels des Centres culturels, notamment dans le cadre de rencontres professionnelles et via la Plateforme d’Echange et de Partage.
Mais aujourd’hui, nous nous apprêtons à partir en vacances ; nos bureaux seront fermés du 6 au 26 juillet inclus.

Nous vous souhaitons un très bel été ressourçant!
Bien cordialement,

L’équipe de L’ASTRAC

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *