Point de vue 4: « Sou rire »

Sur un ton d’humour, petit témoignage sur le travail en Centre culturel en ces temps de surcharge administrative…

Le directeur du Centre culturel de Fxxx nous partage un mail récent de son président, qui revient sur un point divers évoqué sommairement à la fin de leur dernière réunion.

Des souris dans le bâtiment ? Es-tu certain qu’il ne s’agit pas de rats de bibliothèque ?
Souviens-toi de l’affaire des guêpes de l’été dernier… : pour déclencher une intervention de nos services communaux afin de neutraliser l’intrusion d’un corps étranger nuisible dans le Centre culturel, il faut, pour commencer, respecter les étapes suivantes :

  1. me faire parvenir une note motivée à ce sujet ;
  2. ne pas oublier de transmettre des copies à la direction des travaux publics, à l’architecte de la commune et à l’échevin responsable du bien-être animal ;
  3. le tout doit idéalement être accompagné d’au moins une photo du corps étranger ainsi que d’une photo ou description des traces de celui-ci et des éventuelles dégradations faites dans le Centre culturel. Exemple : dans le cas de souris, ajouter une photo d’un livre qu’elles auraient rongé, tout en prouvant le lien effectif entre les dégâts constatés et les souris de la photo.

Après analyse par nos différents services et si les conclusions du rapport final de la commune sont positives, (reconnaissance de l’intrusion d’un corps étranger nuisible au Centre culturel), tu pourras procéder à l’étape suivante : la proposition d’une solution, qui sera examinée par nos soins selon les modalités qui s’imposent, dans le respect du règlement communal et des différentes autres règlementations en vigueur.

Si, par exemple, tu as l’idée d’acquérir un chat, il faudra avant tout lancer un appel d’offres auprès d’au moins trois candidats-fournisseurs. Un jury sera ensuite composé qui choisira le fournisseur; un deuxième jury aura pour rôle de déterminer le chat approprié, et ce après consultation des autres occupants du bâtiment. L’entrée en fonction de l’animal devra toutefois être soumise à l’accord du collège communal, sans oublier l’avis de la médecine du travail pour exclure tout risque d’allergies ou relatif au bien être du personnel. Les conditions de vie du chat seront déterminées avec la participation de l’échevinat du bien-être animal, entre autres.
Je n’aborderai pas les autres démarches qui devront être entreprises, il ne s’agit ici que d’un exemple.

Sache que chaque solution pourrait nécessiter le respect d’une procédure différente ; je me tiens à ta disposition pour en discuter en temps voulu.

Conscient que tout ceci pourrait te prendre un certain temps, je me permets d’insister sur l’importance de ne pas oublier de mettre sur pied dans les délais les plus brefs le conseil d’orientation.

Les points de vue des professionnels en Centres culturels ou qui traduisent des aspects de leurs réalités professionnelles sont les bienvenus!
N’hésitez pas à nous les envoyer.

Les fédérations des Centres culturels (l’ACC et l’ASTRAC) sont fortement sensibilisées à la problématique de la surcharge administrative et mènent chacune et conjointement des réflexions afin de pouvoir faire des propositions de simplification. Vos suggestions sont les bienvenues!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.