Tag archives: questions de société

26/5: Quels choix pour les CC?

En guise d’éclairage…

Si vous êtes élu, le financement des Centres culturels et de leur Décret, sera-t-il une priorité politique pour vous? A quoi pouvez-vous vous engager aujourd’hui?

A la rencontre « La Culture au Centre » organisée par l’ACC et l’ASTRAC le 14 mai à Huy, Benoît Drèze (CdH), Manu Douette (MR), Eric Lomba (PS), Luc Navet (PTB) et Matteo Segers (ECOLO) ont répondu à cette question fondamentale qui leur était posée par Justine Dandoy (Centre culturel de Huy).

Découvrez l’enregistrement vidéo de leurs interventions ici.

Vous pouvez aussi prendre connaissance des réponses – ou accusés de réception – que nous avons reçu à la suite de la diffusion de notre Mémorandum électoral de la part du CdH, de l’Institut Emile Vandervelde – le centre d’étude du PS – d’ECOLO et du PTB.

Et maintenant… aux urnes, citoyens!

Mémo électoral

Quelles politiques pour les Centres culturels en 2019-2024?

Le Mémorandum électoral est le fruit d’un travail participatif coordonné par les deux fédérations sectorielles, l’ASTRAC et l’ACC.
Il présente les principales attentes et revendications des Centres culturels de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour la législature à venir. Celles-ci portent notamment sur notamment sur l‘application du Décret du 21 novembre 2013, l’avenir de l’emploi et des questions de politiques transversales.

A découvrir sans attendre!
Et à rediffuser sans modération!

14/5: « La Culture au Centre »

Une rencontre-débat sur les perspectives politiques pour les Centres culturels en 2019-2024

Élections obligent: l’ASTRAC et l’ACC mènent une campagne pour sensibiliser l’opinion publique et les candidats-élus aux réalités et aux attentes de notre secteur.

Dans ce cadre, les deux fédérations des Centres culturels ont organisé, le 14 mai 2019 au Centre culturel de Huy une rencontre-débat « la Culture au Centre », avec des représentants de différentes formations politiques.

Continue reading →

La réforme APE nous met en danger!

Ce mardi 26 février, la réforme APE a été adoptée en commission parlementaire – majorité contre opposition. Le projet entre maintenant dans la dernière ligne droite vers son vote en séance plénière qui est prévu le 20 mars.

Malgré quelques concessions du Ministre Jeholet, la réforme reste problématique. Elle créera des dégâts considérables dans notre secteur. Il est essentiel de continuer à manifester notre désaccord!

L’ASTRAC sera à Namur le 18 mars. Et vous?
Bloquez la date dans vos agendas et consultez les tracts des syndicats et de la CESSOC.

13/12: Traduire et partager le dossier au sein de l’équipe

Les traces de la rencontre sont en ligne!

logo-plate-formeAprès tout le travail en vue de l’introduction d’une demande de reconnaissance, comment créer les prémisses d’une appropriation et d’une prise en main effective du projet d’action culturelle, des enjeux, des opérations culturelles, …  par l’équipe entière? Comment créer un imaginaire et un tableau de bord communs pour se mettre en action ensemble? Comment, dans quelle mesure impliquer chacun, avec ses compétences et ses sensibilités?

Pour aborder ces questions et bien d’autres encore, la Plateforme a réuni une vingtaine de professionnels issus des Centres culturels mais aussi d’autres secteurs de la culture, le 13 décembre 2018 au Centre culturel de Gembloux, de 10h à 16h.

Les échanges étaient animés par Michèle Dhem, formatrice pour le collectif La Volte.
Merci à Marie Arcq, du Centre culturel de Walcourt et Francis Albert et Marie-Noëlle Renson, de la Bibliothèque d’Oupeye qui ont témoigné de leurs expériences.
De nouvelles rencontres sont prévues en 2019. Bientôt plus d’informations!

APE: lettre ouverte au députés

Saurez-vous apaiser nos inquiétudes?

Le 29 novembre 2018

Lettre ouverte aux députés des parlements
de la Région wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles
Réforme APE :
Vers une mise à mal des emplois du non-marchand et de l’action professionnelle des Centres culturels ?

Mesdames et Messieurs les députés,

Vous serez bientôt amenés émettre un vote sur le projet de décret qui prévoit une refonte totale des Aides à la Promotion de l’Emploi (APE) pour instaurer une subvention unique forfaitisée et, au terme d’une période transitoire, un transfert des budgets aux différents ministres fonctionnels.
C’était une demande des secteurs du non-marchand de garantir et de consolider la qualité de leurs services et de leurs actions au bénéfice des populations en sortant ces aides qui leur ont été octroyées de manière plus ou moins structurelle dans le courant des années précédentes d’une logique de remise à l’emploi, avec ce que cela génère en termes d’obligations et de justifications.
C’était certes une demande des secteurs mais qui était assortie de conditions : neutralité budgétaire (pas de pertes pour les associations), transition douce et concertée, stabilisation du nouveau dispositif, etc. Continue reading →