Tag archives: questions de société

La réforme APE nous inquiète!

L’ASTRAC participera à la manifestation organisée ce 25 juin par la CNE et la FGTB wallonne. Rejoignez-nous!

La réforme APE préparée par le Ministre Jeholet est source de vives inquiétudes dans les différents secteurs du non-marchand, à la fois chez les travailleurs et les employeurs.

L’ASTRAC a participé à la rencontre organisée à Sambreville le 15 juin dernier, rencontre d’information mais aussi de confrontation des positions des différentes parties impliquées dans ou impactées par la réforme.
Nous n’en sommes pas sortis rassurés! Continue reading →

« Touche pas à mon asbl! »

La pétition « Touche pas à mon asbl! » permet à tout un chacun d’exprimer son attachement au principe que les asbl soient régies par une loi qui leur est propre, indépendante du code des sociétés commerciales.

L’ASTRAC vient de la signer et vous invite à le faire vous aussi!

Considérant que la majorité des asbl ont une activité « économique », le gouvernement fédéral prépare une intégration de la Loi de 1921 sur les asbl dans le Code des sociétés commerciales. Continue reading →

19/3 – Audition parlementaire

Ce 19 mars, les organisations représentatives des Centres culturels ont été auditionnées par la Commission culture.

Téléchargez le communiqué en format pdf.
Le dossier de presse est ici.

Le secteur des Centres culturels est en alerte.
Les complications engendrées par l’application du décret du 21 novembre 2013 dans un contexte budgétaire étriqué, mais aussi des signes politiques récents ont amené l’ACC et l’ASTRAC à réagir conjointement lors d’une journée de mobilisation sectorielle soutenue par plus de 30 professionnels en Centres culturels ainsi que des sympathisants du secteur.

Continue reading →

La FWB, « entité hospitalière »!

Avec l’Association des Centres culturels et plusieurs autres réseaux et fédérations des secteurs (socio)culturels et proches, l’ASTRAC s’engage pour que – à l’instar d’une vingtaine de villes et communes déjà – la Fédération Wallonie-Bruxelles se déclare « entité hospitalière ».

Il s’agit bien sûr d’adresser un message fort de solidarité aux demandeurs d’asile et aux autres migrants, mais également de soutenir les opérateurs que nous représentons et rassemblons dans leurs missions – subventionnées et encadrées par la FWB – en tant qu’espaces de liberté, d’émancipation et d’échanges, ouverts à tous.

Une résolution dans ce sens à été adoptée par le Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en séance du 21 mars dernier. Le texte intégral est à consulter ici.