Brève du réseau 2014-14 – appel du front syndical

Banniere-breve-web-14-14

Objet: appel du front syndical
Date: 3 novembre 2014

Chers amis, professionnels en Centres culturels,
Bonjour à toutes et à tous,

Nous tenons à relayer l’appel à la résistance lancé par les trois syndicats en front commun contre les décisions budgétaires du gouvernement fédéral CD&V/N-VA/MR/OpenVld.
Les organisations syndicales s’indignent contre le saut d’index, la réforme des pensions, les politiques de “modernisation du marché du travail” et de mise à l’emploi ainsi que les économies relatives aux services publics et à la sécurité sociale fédérale – qui, selon elles, frapperont durement les ménages moyens.

Elles dénoncent un manque d’investissements en vue d’une relance économique et l’absence de perspectives pour créer plus de justice fiscale.
Pour les syndicats, les orientations prises par le gouvernement fédéral auront “un effet destructeur sur le vivre ensemble”, creusant le fossé entre riches et pauvres, entre travailleurs et employeurs.
Un plan d’action est proposé, avec une manifestation nationale, ce jeudi 6 novembre, suivie de trois journées de grève tournantes, le 24 novembre et les 1 et 8 et d’une grève nationale le 15 décembre.

La réunion du Conseil d’Administration de l’ASTRAC du 16 novembre sera l’occasion de préciser notre position en tant qu’organisation représentative du secteur des Centres culturels. Dans l’attente de ce positionnement, l’ASTRAC participera à l’information des travailleurs du secteur et cherchera à contribuer à leur permettre de s’inscrire à la mobilisation s’ils le souhaitent.
C’est pour cette raison que notre rencontre-atelier sur l’analyse partagée dans le cadre la Plateforme d’Echange et de Partage prévue le 6 novembre a été reportée au 27 novembre.

Consultez le tract du front commun pour plus d’informations sur la manifestation du 6 novembre.
Des documents détaillés d’analyse de l’accord du gouvernement nous ont été transmis par la CSC et la FGTB; n’hésitez pas à nous demander une copie.

Bien cordialement,

L’équipe de l’ASTRAC