Représentation et défense du secteur

L’ASTRAC représente les professionnels en Centres culturels, tous métiers confondus, et défend leurs intérêts et les positions qu’ils partagent.

  • Elle assure une veille permanente sur les actualités susceptibles d’intéresser les équipes du secteur.
  • Elle recueille et propage leurs signaux ascendants, et favorise la construction d’une parole commune entre elles.
  • Elle participe aux débats relatifs aux développement des politiques culturelles pour y faire entendre leurs voix, dans un esprit de solidarité avec les autres acteurs culturels et des secteurs proche.
  • Elle les défend vis-à-vis de l’opinion publique, contribue à la valorisation de leurs métiers et et à la promotion de l’action des Centres culturels.

Reconnue dans le cadre du Décret du 10 avril 2003 comme « organisation représentative des utilisateurs agréés » (ORUA), elle a siégé jusque fin juin 2020 à la Commission des Centres culturels, l’instance d’avis des Centres culturels ainsi que dans quelques autres commissions d’avis du secteur culturel.
Après la réforme des instances d’avis, elle a été reconnue comme « fédération professionnelle » dans le cadre du Décret du 8 mai 2019. Elle est membre à ce titre de plusieurs chambres de concertation du secteur culturel dont notamment celle de l’Action culturelle et territoriale.
L’ASTRAC participe également à différents groupes de réflexion qui accompagnent la définition ou la mise en œuvre des orientations politiques de la Fédération Wallonie-Bruxelles pour le secteur des Centres culturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.