Réforme APE… nos inquiétudes persistent!

date: 29 novembre 2018
obtjet: réforme APE – lettre à la Ministre Greoli – appel à mobilisation!

Chers amis des Centres culturels,
Bonjour à toutes et à tous,

Vous l’avez peut-être déjà appris: aujourd’hui, à l’initiative de la FGTB, quelques milliers de personnes se sont rassemblées à Namur pour témoigner une nouvelle fois de leurs inquiétudes, voire de leur désaccord sur la réforme APE qui se prépare sous la direction du Ministre Pierre-Yves Jeholet.
En tant qu’organisation représentative du secteur des Centres culturels, l’ASTRAC est, elle aussi, vivement préoccupée par ce dossier.

Les premières analyses des impacts de la nouvelle méthode de calcul des montants des futures aides montrent toujours un recul budgétaire pour plusieurs Centres culturels qui peut mettre en danger l’avenir de leurs travailleurs.
De plus, les dispositions actuelles ne permettent pas de prévoir comment les projets vont être transférés aux ministres de tutelle, ni comment ils seront, par après, traités. La pérennité du financement de notre secteur via le futur dispositif n’est donc pas assurée à ce jour.

Pour ces raisons, l’ACC et l’ASTRAC ont adressé aujourd’hui un courrier à la Ministre Alda Greoli qui rappelle les craintes et les spécificités des Centres culturels en lien avec le dispositif APE et demande des garanties plus fortes pour la continuité des enveloppes et des emplois APE actuels.
Vous pouvez lire une copie sur notre site en suivant ce lien.

Avec l’ACC, nous vous invitons en outre à nous aider à tenter de peser sur l’issue de ce dossier par l’envoi et la diffusion d’une lettre ouverte à l’ensemble des parlementaires de la Région Wallonne et de la Fédération Wallonie-Bruxelles.
Une lettre-type que vous pouvez vous approprier et signer en personne est à télécharger via ce lien.
Vous trouverez les coordonnées des mandataires politiques ici.
Merci de nous mettre en copie de votre envoi pour nous tenir au courant.

Sachant que, selon les informations qui circulent, la réforme devrait être votée le 13 décembre déjà au Parlement wallon et que son texte ne devrait plus être modifié, pouvons-nous compter sur votre réactivité? 

Un grand merci déjà pour votre solidarité!

Bien cordialement,
L’équipe de L’ASTRAC