Ce samedi 20/2, on fait culture!

Appel à agir

Ce samedi 20 février, journée mondiale de la justice sociale, des centaines d’actions culturelles auront lieu partout en Belgique, partout où la “société” continue de tourner, partout où c’est encore possible, malgré les importantes restrictions de libertés. 

Depuis de longues semaines, voire des mois, un silence total règne quant à une possible reprise de la vie culturelle ; aucun agenda, même théorique ne semble prévu.
Le secteur culturel peut pourtant contribuer activement à rendre la crise plus supportable humainement – mais ce rôle lui est contesté et même interdit en tant que «secteur non-essentiel».
Il est grand temps de sortir de cette hibernation qui nous est imposée!

Ce samedi, 20 février, les actrices et les acteurs du champ culturel – usager·ère·s, travailleur·se·s, personnes physiques ou organisations – se mobilisent dans le cadre d’une dynamique collective large pour revendiquer une autre gestion de la crise du coronavirus.
Ensemble, et sans attendre un possible “printemps culturel”, ils recommenceront à “faire culture”, à raconter d’autres récits sur la crise et interroger à les choix de société qui déterminent la gestion de celles-ci jusqu’à présent.

Les Centres culturels se manifestent en grand nombre pour faire résonner l’appel collectif à travers des initiatives ludiques, originales, militantes, engagées.
Pour découvrir l’ensemble des contributions, rendez vous sur le site de Still Standing; il est toujours possible d’y encoder votre éventuelle initiative.
Vous y reconnaîtrez les actions des Centres culturels grâce au label “CC essentiels”. Elles seront bientôt 60!

Sur les réseaux sociaux, suivez les hashtags #centreculturelessentiel et #centreculturelouvert.

Un communiqué de presse peut être téléchargé ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.