APE – manif du 25 juin

date: 19 juin 2018
objet: une réforme APE qui interpelle… – appel à manifestation!

Chers amis des Centres culturels,
Bonjour à toutes et à tous,

L’ASTRAC était présente, vendredi dernier à Sambreville, à la rencontre sur la réforme APE organisée par l’UNIPSO, la confédération intersectorielle patronale du non-marchand wallon.
Y étaient conviés notamment les Ministres Jeholet, Greoli et Demotte – qui se sont faits représenter par leurs conseillers – ainsi que les syndicats. Une rencontre riche en informations, grâce à la présence d’experts compétents et engagés, mais avant tout un moment de mise en évidence des nombreuses et vives craintes du secteur non-marchand face à la réforme.

Si vous n’avez pas encore eu la possibilité de vous informer sur les grandes lignes du projet Jeholet, nous vous conseillons de lire le petit article que l’ACC y a consacré dans le dernier ACCExpress envoyé à tous les Centres culturels; une autre présentation très claire se trouve dans le journal 47 de la FFEDD (pp 4-5), la Fédération francophone des Ecoles de Devoirs. Attention, ces articles expliquent le projet adopté en première lecture par le Gouvernement, texte qui évoluera certainement encore au fil des prochaines lectures, avant d’être soumis au vote du Parlement.

Nos interrogations sur la réforme, telle qu’elle nous avait été annoncée, étaient importantes avant la rencontre de Sambreville et si celle-ci a pu nous rassurer, ce n’est pas sur les modalités de sa mise en oeuvre mais uniquement en tant que moment de sensibilisation permettant de prendre la mesure de la transversalité des problématiques des opérateurs et de leur opposition solidaire…

  • Le délai dans lequel le Gouvernement wallon entend procéder à l’adaptation du dispositif APE et au transfert d’une politique qui concerne plus de 27.000 emplois, ne permet pas d’analyser correctement les impacts attendus, ni de travailler de concert avec les représentants du terrain. Pourquoi un chantier si colossal nécessite-t-il une telle précipitation?
  • Quel sera le budget que le Gouvernement wallon pourra libérer pour la réforme?
  • En ce qui concerne la période de transition, la méthode de calcul ne garantit pas, dans sa forme actuelle, le maintien des moyens et des emplois. Pourquoi ce calcul ne tient-il pas compte des crédits d’ancienneté (liés aux augmentations barémiques), des points APE momentanément inutilisés, de l’indexation, de la réduction des charges patronales en 2017-2018, …. ?
  • Le flou total règne sur transfert vers les Ministres “fonctionnels” et sur son encadrement par la Région wallonne. Quel sera le futur statut des travailleurs APE? Comment le Ministre compétent distribuera-t-il les moyens nouvellement acquis? Avec quelles garanties pour la pérennisation des emplois actuels chez les opérateurs? Avec quel encadrement administratif pour le futur suivi de l’octroi des aides? …

Ces différents points ainsi que les questions spécifiques relatives aux Centres culturels ont pu être abordés avec la Ministre Greoli que l’ACC et l’ASTRAC ont rencontré le 29 mai dernier.
La Ministre s’est voulue rassurante et sensible à nos exigences pour permettre une meilleure prise en compte des réalités particulières de notre secteur – avec entre autres, une intervention importante des communes via du personnel APE détaché ou des points cédés ou prêtés aux Centres culturels.
Elle s’est toutefois montrée très attachée à la réforme et à l’aboutissement du dossier dans les délais fixés par le Gouvernement.

Tout cela pour vous dire que nous sommes loin d’être apaisés.

L’ASTRAC participera donc à la manifestation organisée ce lundi 25 juin par la CSC et la FGTB wallonne contre la réforme APE.
Par solidarité, plusieurs organisations patronales, dont l’ACC, y seront présentes.
Rejoignez-nous! Il en va de l’avenir de la professionnalisation de notre secteur et de sa capacité à poursuivre ses missions pour renforcer les droits culturels de tous!

Le départ est fixé à 10h30 à la gare de Jambes.
Si vous le souhaitez, nous pouvons nous donner rendez-vous un peu plus tôt et constituer une délégation des Centres culturels. N’hésitez pas à nous contacter.

Vous pouvez télécharger le tract des syndicats ici.

Merci déjà de votre solidarité!
Bien cordialement,

L’équipe de L’ASTRAC