Atelier 6 : RGPD

Intitulé complet :Les Centres culturels et la protection des données privées. Mettre en pratique le RGPD sans se perdre”

Animateurs : Bernard Michel (Centre culturel de l’Entité foissoise) et Laurence Vandermeren (Centre culturel de Pont-à-Celles)
Avec: Tatiana Haerlingen (Association des Centres culturels)

Le RGPD, ou le nouveau Règlement général sur la protection des données personnelles, entrée en vigueur au printemps 2018, vise à garantir à tout un chacun un meilleur respect de sa vie privée basée sur une gestion respectueuse des données personnelles. Applicable aussi bien à de grandes et puissantes entreprises commerciales qu’au structures les plus petites du monde associatif non marchand, il confronte les Centres culturels à de nouvelles obligations dont la teneur n’est pas toujours facile à apprécier et à de nouvelles formalités qui peuvent s’avérer difficiles à appliquer… Les juristes-experts et les formateurs n’hésitent pas à donner des interprétations parfois très divergentes ; sur le web, les mémos, modes d’emploi, documents-type, etc. prolifèrent ; certaines fédérations socioculturelles n’hésitent pas à remettre en question le sens même du RGPD. Les Centres culturels répondent à tout cela par une multitude de pratiques, parfois d’une disparité interpellante …

Et si on prenait le temps de partager nos expériences – les bonnes et les moins bonnes ? Quelles sont les démarches lancées par votre équipe ? Parmi celles-ci, qu’est-ce qui est efficace et faisable, qu’est-ce qui fait sens ? Un mode opératoire commun, adapté aux réalités du secteur, est-il envisageable ?

Laurence Vandermeeren introduira cet atelier par un témoignage sur la mise en application du RGPD au sein de son Centre culturel basée sur les outils mis à disposition par la CESSOC. Avec Bernard Michel, elle accompagnera un travail de réflexion partagée en petit groupe. Celui-ci pourra servir à proposer un ou des outils-type pour les équipes des Centres culturels, mais aussi à faire entendre la voix du secteur en vue de l’élaboration d’une jurisprudence spécifique pour les associations non-marchandes. Tatiana Haerlingen sera présente en tant que juriste et personne-relais pour l’Association des Centres culturels.

Inscrivez-vous jusqu’au 17 janvier en complétant le formulaire ci-dessous.

Ou retournez au menu complet des ateliers ou au programme de la journée avec les informations pratiques.

Attention : 20 participants maximum !
En cas d’affluence, les inscriptions des professionnels du secteur des Centres culturels seront considérées comme prioritaires.
Votre inscription vous engage au paiement de la participation financière. Pensez à nous prévenir le plus tôt possible en cas de désistement!

Les informations partagées via ce formulaire serviront uniquement à des fins liées à l’organisation de la Jpro2020. L’ASTRAC respectera leur caractère confidentiel et ne les communiquera en aucun cas à des tiers. À tout moment, il est possible de demander de connaître les différentes données dont l’ASTRAC dispose à votre égard, de faire changer, transférer ou supprimer ces données.