La réforme APE nous met en danger!

date: 1 mars 2019
objet: La réforme APE nous met en danger – mobilisons-nous!

Chers amis des Centres culturels,
Bonjour à toutes et à tous,

Ceux d’entre vous qui suivent le dossier de près le savent sans doute déjà: la réforme APE vient d’être adoptée en Commission parlementaire le mardi 26 février dernier, moyennant quelques amendements soutenus par la majorité. En effet, la veille, la conclusion d’un accord entre les Ministres Jeholet et Greoli semble avoir permis de dissiper les derniers doutes au sein du CdH, qui s’est rallié au projet.

Les amendements en question ne changent rien au calcul des montants des aides qui remplaceront les subsides APE pendant la période transitoire.
La formule intègre toujours un plafonnement de la valeur du point, prend en compte insuffisamment les emplois créés après 2016 et supprime les crédits d’ancienneté.
Nous restons donc convaincus que la réforme, si elle est adoptée telle quelle, fera des dégâts considérables dans notre secteur.

Le vote “final” du projet en séance plénière du Parlement Wallon étant prévu le 20 mars prochain, il est essentiel de continuer à manifester notre désaccord.

Que pouvez-vous faire?

  • Avant toute chose, bloquez la date du 18 mars pour nous rejoindre à l’occasion d’une manifestation à Namur, soutenue à la fois par les syndicats (FGTB et CSC) et la Confédération des Employeurs de notre secteur (CESSOC). Cette manifestation vise à dénoncer différentes politiques du Gouvernement Wallon qui mettent à mal l’action du non-marchand et à réclamer notamment une “réforme APE cohérente et des emplois durables”. Pour prendre connaissance des tracts, suivez les liens ci-avant.
  • Vous pouvez également nous aider à continuer à faire pression sur nos élus. Au début de cette semaine, l’ASTRAC et l’ACC se sont à nouveau adressées à l’ensemble des députés pour leur rappeler les problèmes soulevés par le projet de réforme. Le courrier que nous avons rédigé ensemble est à relire iciNous vous invitons à écrire vous aussi aux députés pour exprimer vos inquiétudes et préciser les impacts que la réforme aura sur votre Centre culturel. Vous pouvez à cette fin vous servir de notre courrier que vous pouvez adapter à votre situation particulière. Une version Word est à télécharger ici. Vous trouverez les adresses mail des députés ici.
  • Enfin, nous vous encourageons – si ce n’est déjà fait – à informer directement les Cabinets des Ministres Jeholet et Greoli de toutes les difficultés que la réforme créera pour votre Centre culturel. En décembre dernier, chaque opérateur a été informé par courrier de l’estimation du montant qu’il devrait recevoir durant la période de transition ainsi que du ou des Ministres fonctionnels auxquels ces postes APE seraient attachés. En cas d’affectation inexacte, il est possible d’en informer la Direction de l’Emploi du SPW jusqu’au 15 mars. N’hésitez surtout pas à adresser des copies au Cabinet Jeholet et au ministre de tutelle qui vous est assigné, tout en attirant l’attention sur d’éventuels montants erronés dans le courrier ou sur les pertes qui s’annoncent en cas de maintien de la formule de calcul.

Nous vous serons reconnaissants de bien vouloir nous tenir informés de toute initiative que vous entreprendrez.

Merci de votre solidarité!

Bien cordialement,

L’équipe de L’ASTRAC